Poussières d'étoiles


Voila prés d'un mois et demi que le German fetish ball est passé et je réalise n'avoir toujours pas pu en clore le sujet, j'aurai tellement de choses à en dire encore .

Par irrésolution ou excès de naïveté je laisse la parenthèse ouverte , je voudrai montrer encore la si belle Ancilla Tilla si livrant à la foule dans un show éblouissant quittant l'estrade de son show pour se mêler au public dans un déhanchement torride, à quelques centimètres que j'aurai pu lui saisir les hanches ondulantes de cette espèce d'apparition incroyable .







Mais parfois l'on glane un peu de cette poussière d'étoile, comme un rêve enfantin .







Comme ce moment inoubliable ou Lucy comme une "petite main" de la haute couture latex mesure chaque centimètres de mes épaules et de mon cou pour une commande spéciale, difficile de rester de marbre , impossible d'oublier ses doigts délicats, la profondeur de son regard mais aussi sa gentillesse, sa disponibilité, ses courbes généreuses... Ah que j'aimerai me livrer totalement à cette magique couturière !






Une pluie d'étoiles (3)

Il y a au German Fetish Ball de ces modelés éblouissants mais il y a aussi ceux sans lesquels les étoiles ne seraient plus visibles, tous ne sont pas aussi célèbre que Alexander Horn ici en belle compagnie de Ancilla Tilla et Von Gutenberg lui même organisateur de spectacles fétichistes , ces photographes sont entourés de toutes les convoitises.
Et je n'oublierai pas des ces fétichistes passionnés, originaux ,
souvent grand amateurs de photos de quasi professionnels qui semblent vivre cette passion à plein, comme le coupe de suédois "A thing for Rubber" et nos amis allemands Kerberos et Belkelei sa compagne

J'ai besoin de respirer !

Je profite de cette pause d'un été qui semble enfin sortir de sa longue léthargie pour revenir en arrière, et aussi couper le rythme de mes billets sur le German Fetish Ball.
J'ai une passion réelle pour les masques à gaz , j'adore leur coté impersonnel étrange déshumanisant, je trouve qu'ils complète idéalement une tenue intégrale en accentuant encore la sensation d'enfermement . Mais mon corps palpite derrière cette apparence lisse et je le fantasme parfois enserré de bouteilles respiratoires de breathing bag de tuyaux ...
Pour cette fois ce sera une vision plus bucolique prise dans un merveilleux jardin en Belgique l'été dernier par Samauth .



Une pluie d'étoiles (2)

Je renonce ici à l'exhaustivité tant les étoiles brillent pour ce week-end , connues ou moins connues il semblent que toutes les étoiles de ma planète fétichiste se soient un tant posées à Hambourg si proches et encore si lointaines ...











Tifa de Leone, suédoise aux allures de pin-up des années 40










Mistress Amrita , mystérieuse comme une mortelle geisha






























Dante Posh, la belle américaine qui loge a deux chambres





















Helene Atsuko aussi photogénique que gothique



























Kumi qui semble par dessus tout préférer les cordes










L'incomparable Lucy, la divine égérie du site "Rubberpassion"

Une pluie d'étoiles

Ce qui me semble particulier à ce week-end allemand est le nombre incontestable de ces étoiles de la scène fétichiste, de ces beautés de papier glacé qui nous semble si lointaines et inaccessibles, elles nous regardent sans sembler nous voir, elles nous ensorcellent mais nous leur sommes totalement invisibles, finalement ne s'agit il que que d'être vu ? Ah cette fascination du regard que l'on porte sur soit!

Je pense résolument que les fétichistes ne rêvent tous que du regard des autres, et je ne fais pas exception !
Mais commençons par les françaises très en beauté et à l'honneur, que ce soit Saba ou Whisper posant pour l'une dans le parking du "Fetish fair" et pour les deux amies dans l'hôtel , comme quelque chose de décalé et d'insolite .
























Et la sublime Marie Kalista, étoile du Nord, aussi belle en tenue de ville que dans la transparence de sa robe en latex et lauréate incontestable du "Fetish Award"






Latex et petite pause



le week end sera chargé et je ne vais pas m'en plaindre, cela vaut bien un peu de réconfort ...

Fetish Fair: fetish people

Le Fetish Market de Hambourg est une occasion unique de rencontrer ce peuple des fétichistes de tous les jours qui à ma préférence, là ou les stars des shows fétichistes sont presque des anonymes, c'est aussi le lieu ou l'on peu mesurer qu'il n'y a pas tant de distance entre nous, je n'aime pas l'esprit communautaire qui crée des frontières,mais plutôt celui de famille qu'une réelle complicité réunis .

































Cela m'empêche pas l'admiration pour la beauté et une certaine forme de joie de ces moments partagés .












J'en profite pour une jolie série de photos un peu posées il est vrai , mais qui me rappellent tant de beaux souvenirs .


Il y a même quelques peaux dans lesquelles je rêve de me glisser .

German Fetish Fair




Tout est grand chez nos amis allemands et le marché fetish est à ce jour le plus réussi que j'ai vu , après une visite de reconnaissance le vendredi , je décide après avoir revêtu une de mes tenues préférée je courre au l milieu des échoppes débordantes et tentatrices





Partout les rayons débordent , ici de latex , là de colliers métalliques ou d'un bracelet qui semble avoir la faveur de notre amie allemande , des colliers en acier dépolis , attirent mon
oeil . .Et du latex ! Tant de latex multicolore , texturé , raffiné travaillé comme de la dentelle .









Parfois un accessoire qui donnera une touche particulière à nos tenues comme un petit noeud ou un sac en forme de
...






masque à gaz...



























Mais pour tout cela , il faut avoir bourse déliée !!! Mais peut etre qu'une nouvelle tenue aura ma préférence .


Un grand merci à Samauth l'auteur de ces images si évocatrices .


Hello Hambourg : German Fetish Ball


Voila enfin mon premier billet sur cet évènement au combien marquant de cette année fétichiste .

Le German Fetish Ball se décline comme l'une des grandes messes fétichistes de l'année allemande et européenne et ce que l'on peut dire c'est que nos amis allemands n'usurpent en rien leur réputation de grands organisateurs et de grands amateurs de latex notamment.

Le week-end se déroule sur 4 jours en réalité , un hôtel est réservé aux participants .

Trois soirées l'une réservées aux couples les plus mixtes le Jeudi , une première soirée " de mise en bouche " le Vendredi et le grand bal du Samedi en deux lieux pas moins avec une première grandes soirée et une "after" après 3hoo du matin.

Chaque fois un système de transport en commun pour convier les invités sur les différents lieux de festivités.

Et surtout un immense fetish market ou Fetish Fair pour les journées des Vendredi et de Samedi.

Et à coté de cela de multiples rencontres ou photos shooting dans des lieux publics et à l'hôtel.

J'enfile une première tenue et je courre faire des emplettes les yeux écarquilles par l'esprit de tolérance de liberté et de folie qui règnent en maîtres ...

Le latex me colle à la peau

C'est une expérience que je ne renouvelle pas souvent mais hier je n'ai pu résister ; j'ai décidé de dormir enfermé dans ma dernière combinaison de latex .
Cette petite merveille de chez Libidex est un nouveau modèle totalement zipless, aucune ouverture , ni au dos ni à l'entrejambe, l'impression de seconde peau ou de "total enclosure " est parfaite; de quoi m'abandonner totalement au rêve.
On y rentre ou plutôt on s'y love par une ouverture aux épaules qu'un ingénieux système de rabat fait disparaître.
Ainsi le latex deviens ma peau , je ne sens plus que lui sur mes chevilles , mes cuisses mes fesses..Chaque mouvement amplifie la caresse du sublime caoutchouc, qui n'a jamais ressenti cette impression de compression suave et sensuelle ne comprendra jamais rien au bonheur de porter une tenue intégrale en latex.
Dormir en latex n'est pas non plus de tout repos, des rêves m'assaillent , mes muscles se contractent dans un désir que je retient toute la nuit .
Je me réveille en sueur totalement enfermé dans ma carapace de plastique, haletant et en proie à une très grande excitation, les crissements du catsuit sont comme des gémissements qui répondent à ses caresses, ma chair brûle ...
Au matin les premières lueurs du jour révèlent les courbes de mon corps moulé, mouillé et brillant comme un être transfiguré j'ai l'impression que je ne pourrai plus quitter cette étreinte qui n'englue dans des désirs inouïs .

Un portrait : Samauth



Je ne pouvais pas commencer mon propos sur le German Fetish Ball, sans parler de celui qui à grandement contribué à sa réussite .



Samauth est un jeune photographe hollandais de très grand talent, il commence sur la scène fétichiste mais je lui promet un grand avenir à le hauteur de ses grandes compétences. Il ne suffit pas de savoir manier un appareil photo ou de connaître tout de la technique pour être un bon photographe, il ne suffit pas non plus de se contenter de la recherche artistique voir émotionnelle pour toucher juste; non je crois qu'il faut aimer son sujet, au point de faire oublier toute contrainte à son modèle.



Certes je n'ai pas prétention à me présenter comme modèle mais je crois avoir quelque goût pour la photo et Samauth réuni à la fois la maîtrise de la technique et un sens esthétique très recherché et l'amour de son sujet... Bref c'est un "Oeil" et un véritable artiste comme vous pourrez en juger par ces images .

Bon nombre des images que vous verrez par la suite ont été faite par lui et la plupart des photos les plus réussies de votre serviteur ont été réalisées par lui, je tient donc ici à le remercier grandement et à lui rendre ce modeste hommage.


Et pour le reste je vous invite à visiter son profile sur son site et aussi sur un site d'une très grande qualité tenu par un couple allemand passionnés de latex de grande qualité;


- http://www.rubberpal.com/profiles/Samauth


- http://samauth.darkfolio.com/


- http://www.rubberphilosophy.com/


Vous trouverez également certaines de ses images sur le site "deviantart" et déjà sur certains magazines fétichistes, marque d'un talent en pleine croissance !


Torture Garden quelques images

Hélas parfois les mots ne suffisent pas toujours pour représenter la foule des fétichistes de Londres , ces quelques images glanés sur le site du Torture Garden en donneront peut être un léger aperçu, peut être m'y retrouverez vous ...